Nouvelle possibilité d’identification sur les sites web de l’administration

L’époque où il fallait faire la file à un guichet pour régler des formalités administratives est révolue. La plupart des autorités fédérales et régionales disposent à présent de sites web pratiques sur lesquels vous pouvez -– moyennant une identification en bonne et due forme – régler toutes vos formalités administratives. Mais comment pouvez-vous vous identifier auprès de l’administration ?

Les possibilités

Si vous voulez régler des formalités sur un site web officiel de l’administration, vous devez pouvoir vous identifier correctement. L’eBox, votre boîte aux lettres électronique pour les documents officiels, est un exemple type d’une telle plateforme officielle. Pour accéder à l’eBox, vous devez vous identifier. Vous disposez pour ce faire de quatre possibilités.

La première possibilité est d’utiliser votre carte d’identité électronique ou eID. Vous avez en l’occurrence besoin d’un lecteur de cartes (et du logiciel nécessaire sur votre PC) et de votre code PIN. 

La deuxième possibilité est d’utiliser un token. Il s’agit d’un code que vous recevez au moment où vous vous connectez. Vous introduisez vos nom d’utilisateur (user-id) et mot de passe et quelques instants plus tard, vous recevez un code par SMS, e-mail… (en fonction du mode d’envoi choisi lors de l’enregistrement). Vous confirmez votre identité avec ce code et pouvez ainsi accéder à votre eBox, par exemple.

La troisième possibilité est d’introduire vos nom d’utilisateur (user-id) et mot de passe, comme pour vous connecter à certains sites commerciaux, mais ce mode d’identification n’est pas très répandu au niveau des services publics.

Enfin, la quatrième et dernière possibilité est de vous authentifier à l’aide de votre smartphone.

Avec smartphone – possibilité 1

Si vous vous rendez régulièrement sur des sites web officiels, vous connaissez certainement itsme®.
Itsme® fonctionne dans les grandes lignes de la manière suivante :

vous installez l’appli sur votre smartphone ;

vous liez votre identité à votre numéro de téléphone via votre eID ou carte bancaire ;

lorsque vous vous connectez, vous indiquez sur quel numéro de téléphone vous souhaitez vous identifier ;

vous introduisez votre code à cinq chiffres sur l’appareil lié à ce numéro.

Itsme® existe depuis 2017 et s’est depuis imposé comme la clé d’identification aux services en ligne de l’administration. Mais les entreprises privées qui veulent s’assurer de l’identité de la personne avec laquelle elles concluent un contrat (songez aux banques, par exemple) peuvent elles aussi demander une confirmation de votre identité via cette application.

Avec smartphone – possibilité 2

Depuis le 8 novembre, vous pouvez installer une nouvelle clé d’authentification numérique sur votre smartphone afin de vous identifier sur les applications de l’administration publique : myID.be®. L’application a été développée par une entreprise privée et a entre-temps été agréée par le SPF Stratégie et Appui (BOSA).

myID.be® fonctionne un peu différemment d’itsme®.

Vous installez l’appli et ouvrez le site web www.myID.be.

Avec votre eID (et votre lecteur de cartes), vous liez votre identité au QR-code qui apparaît sur myID.be®, après quoi vous scannez ce QR-code avec l’appli que vous avez téléchargée sur votre smartphone. Votre identité est à présent liée à votre smartphone (donc pas à votre numéro de téléphone).

Pour ouvrir des pages sécurisées, il vous suffit de scanner avec l’appli le QR-code qui apparaît sur la page en question et de confirmer votre identité sur votre smartphone avec votre code (cinq chiffres).

En tant qu’entrepreneur, vous pouvez également installer les deux applications sur votre site web, bien que dans la plupart de cas, l’enregistrement du client et l’installation d’une ou plusieurs applications de paiement suffisent pour les transactions purement commerciales.

Nouvelles

En principe, les frais engagés à la demande ou au profit de l’employeur sont remboursés au travailleur. Les montants remboursés constituent des frais propres à l’employeur. Ils ne sont pas imposables dans le chef du travailleur et sont normalement déductibles pour l’employeur. Le travailleur doit en principe prouver la réalité et le montant de la dépense. Quelques exceptions sont toutefois prévues, comme c’est le cas pour les frais de séjour.

D’ici 2026, le régime fiscal des voitures de société changera radicalement, certes en plusieurs étapes. Qu’en est-il de la déductibilité fiscale de votre véhicule de société actuel ou de votre parc automobile ? Et de quelles règles devez-vous tenir compte si vous achetez ou prenez une nouvelle voiture en leasing à partir de 2023 ?

Tradition oblige, chaque passage à l’an neuf s’accompagne de bonnes résolutions. Pour 2023, nous conseillons à votre entreprise de passer à la facturation électronique. Votre expert-comptable, mais vous surtout, en serez ravis.