L'imputation du pécule de vacances de sortie

Les travailleurs se constituent leur pécule de vacances durant l'année qui précède les vacances. En cas de changement d'employeur, ce pécule doit être payé. Les règles d'imputation de ce pécule de vacances par le nouvel employeur sont en passe de changer.

Imputation

Lorsqu'un employé change d'employeur, il touche directement le pécule de vacances qu'il s'est constitué jusqu'à cette date (il s'agit du pécule de vacances de sortie). L'employé reçoit également une attestation de vacances qu'il doit remettre au nouvel employeur.

Ce nouvel employeur devra tenir compte du pécule de vacances de sortie au moment où le travailleur prend ses vacances, lorsqu'il lui paiera le pécule simple de vacances. Jusqu'à présent, il était indiqué dans les instructions aux employeurs (les instructions de l'administration de l'ONSS) que cette imputation devait avoir lieu en une fois au moment où le travailleur prend ses vacances principales.

Le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale (en abrégé : le SPF ETCS) vient de faire savoir que le nouvel employeur doit, pour déterminer le pécule simple de vacances, imputer le pécule de vacances de sortie proportionnellement au nombre de jours de vacances pris (instructions administratives ONSS - 2021/1).

Rémunération plus élevée

Si la rémunération que l'employé perçoit chez son nouvel employeur est plus élevée que celle qu'il percevait chez son ancien employeur, ce nouvel employeur doit faire un calcul chaque fois que l'employé prend des jours de vacances afin de compléter le pécule de vacances de sortie pour ces jours à concurrence du pécule simple de vacances auquel le travailleur a droit.

À cet égard, l'administration donne l'exemple suivant.
Le travailleur a une attestation de vacances pour 2020 (année complète) : pécule simple de vacances de 1 917,50 euros.
Cela fait 1 917,50 euros/20 = 95,875 euros par jour de vacances (on part du principe que le travailleur a droit à vingt jours de vacances).
En avril 2021, le travailleur prend cinq jours de vacances.
La rémunération mensuelle du travailleur chez le nouvel employeur est de 3 000 euros par mois.

Pécule simple de vacances :
• code rémunération (12) : 5/20 x 1 917,50 euros = 479,38 euros ;
• code rémunération (1) : (5/22 x 3 000) euros - 479,38 euros = 202,44 euros.
Jours ordinaires pour le mois d'avril :
• code rémunération (1) : 17/22 x 3 000 euros = 2 318,18 euros.

Nouvelles

Le 18 mars 2022, la Cour de cassation a décidé que les administrateurs ne pouvaient pas être déclarés en faillite. Ils relèvent du régime du règlement collectif de dettes. L’arrêt a surpris plus d’un juriste, mais a aussi des conséquences importantes.

Lorsque vous inscrivez votre entreprise auprès de la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE), un numéro d’entreprise vous est attribué. Ce numéro se présente sous la forme suivante : 0XXX.XXX.XXX. Mais apparemment, la série « 0 » est presque épuisée. Des numéros d’entreprise commençant par « 1 » seront donc bientôt attribués.

Les contribuables ayant au moins deux enfants à charge peuvent bénéficier d’une réduction du précompte immobilier de 10 % par enfant. Mais comment calculer le nombre d’enfants à charge en cas de coparentalité ? La solution proposée par la Région flamande n’est en tous les cas pas la bonne. Elle a en effet été annulée par la Cour constitutionnelle.