Réduction d'impôt pour frais d'adoption

Une adoption coûte très cher. Le Gouvernement soutient dès lors les contribuables qui suivent une procédure d'adoption en leur accordant une intervention fiscale. À partir de cette année (exercice d'imposition 2019), les parents adoptifs bénéficieront d'une réduction d'impôt pour les dépenses faites pendant la procédure. À condition qu'un service d'adoption agréé intervienne. Tant les adoptions en Belgique que les adoptions à l'étranger entrent en considération.

Frais d'adoption

Le contribuable bénéficie d'une réduction d'impôt pour les frais suivants :

Frais de dossier en Belgique et à l'étranger : dépenses relatives à la procédure d'aptitude, frais facturés par le service d'adoption...

Frais de voyage pour une adoption à l'étranger : voyage aller-retour des parents adoptifs vers le pays d'origine de l'enfant adopté, voyage de l'enfant vers la Belgique.

Frais de séjour dans le pays de l'enfant pendant la procédure à l'étranger.

Réduction d'impôt

Les parents adoptifs bénéficient d'une réduction d'impôt de 20 % des frais qu'ils ont faits durant la dernière période imposable et les cinq périodes imposables précédentes. La réduction est de 4 000 euros maximum par procédure d'adoption (le montant indexé pour l'E.I. 2019 est de 6 150 euros). En cas d'adoption par un couple, chacun a droit à la moitié de ce montant maximum. Si le couple en question fait l'objet d'une imposition commune (p. ex. époux), la réduction d'impôt est répartie entre les époux proportionnellement à leur part dans le revenu du ménage.
La réduction est octroyée dans l'année au cours de laquelle la procédure d'adoption est bouclée. Même si la procédure s'arrête sans résultat.

Quelques chiffres pour terminer

Une adoption en Belgique coûte en moyenne près de 8 000 euros.  Dans le cas d'une adoption à l'étranger, les coûts atteignent rapidement 15 000 euros. En accordant une réduction d'impôt pour ces coûts, le législateur espère contribuer à un climat plus favorable à la famille et créer une plus grande égalité entre les parents adoptifs et les autres parents. Chaque année, quelque 200 adoptions ouvriraient droit à une réduction d'impôt.

Nouvelles

Vous ne trouverez dans le présent aperçu des principaux montants indexés à l'impôt des personnes physiques que les montants fédéraux. Les réductions d'impôt et autres dont le montant est déterminé par les Régions n'y sont pas reprises.

" Avantages non récurrents liés aux résultats ". Telle est la dénomination exacte des avantages qu'un employeur peut distribuer à son personnel en exonération d'impôts et, en partie aussi, de cotisations de sécurité sociale. Le régime existe déjà depuis 2008. Les nouveaux plafonds pour les avantages payés à partir du 1er janvier 021 sont à présent connus.

Que reste-t-il du régime des activités complémentaires exonérées, tel que nous le connaissions en 2018 ? La Cour constitutionnelle a annulé ce régime dans le courant de l'année 2020. L'"ancien régime " est de ce fait de nouveau applicable depuis début 2021.