Indexation du précompte immobilier en Flandre en 2019

En Flandre, les contribuables dont le ménage compte deux enfants ou plus bénéficient d'une réduction du précompte immobilier. Plus le ménage compte d'enfants, plus la réduction est élevée. Le montant de cette réduction est indexé annuellement.

Réduction du PI pour l'habitation occupée par un ménage comptant au moins deux enfants

Le contribuable bénéficie d'une réduction du précompte immobilier pour l'habitation qu'il occupe avec sa famille :

si le ménage compte au moins deux enfants au 1er janvier ;

si les enfants sont inscrits au registre de la population à l'adresse de l'habitation ;

si les enfants ouvrent droit aux allocations familiales.

Montant indexé de la réduction

Plus le contribuable a d'enfants, plus la réduction est élevée. Tout comme pour la majoration de la quotité du revenu exemptée d'impôt des personnes physiques, un enfant handicapé compte pour deux. Les montants sont indexés annuellement. Pour 2018, le montant de la réduction est le suivant :

deux enfants : 12,94 euros ;

trois enfants : 20,48 euros ;

quatre enfants : 28,67 euros ;

cinq enfants : 37,59 euros ;

six enfants : 47,14 euros ;

sept enfants : 57,41 euros ;

huit enfants : 68,41 euros ;

neuf enfants : 80,05 euros ;

dix enfants : 99,47 euros ;

chaque enfant à partir du dixième : + 12,94 euros.

Part revenant à la commune et à la province

Le précompte immobilier flamand est d'abord calculé. Le taux applicable dans la Région flamande est de 3,97 %. Les centimes additionnels communaux et provinciaux sont ensuite calculés sur ce montant.

Chaque commune applique un pourcentage différent qu'il est possible de trouver en ligne. Les pourcentages appliqués par les provinces sont les suivants :

Anvers : 145,33 % ;

Limbourg : 214,52 % ;

Flandre orientale : 148,47 % ;

Brabant flamand : 186,22 % ;

Flandre occidentale : 186,22 %.

À combien s'élève la réduction définitive ?

Le précompte immobilier total à charge du contribuable varie en fonction :

du revenu cadastral de l'habitation ;

de l'endroit où se trouve l'habitation : commune et province ;

du nombre d'enfants dont se compose le ménage.

Voici un exemple illustrant la différence de précompte immobilier (pour une habitation identique) à charge d'un couple avec ou sans enfants.

Exemple

Bart et Elke habitent à Mortsel (province d'Anvers). Leur habitation a un revenu cadastral de 1 500 euros. La ville de Mortsel impute 1,125 % de centimes additionnels et la province d'Anvers 145,33 %.

Bart et Elke n'ont pas d'enfants

Le précompte immobilier sans réduction s'élève à 816,03 euros :
• PI flamand : 1 500 × 3,97 % = 59,55 euros ;
• centimes additionnels communaux : 59,55 × 1,125 % = 669,94 euros ;
• centimes additionnels provinciaux : 59,55 × 145,33 % = 86,54 euros.

Bart et Elke ont trois enfants

Ils ont droit à une réduction de 20,48 euros pour trois enfants à charge. La réduction est imputée sur la partie revenant à la Région flamande. Les centimes additionnels communaux et provinciaux sont ensuite calculés sur ce montant réduit.

Avec la réduction, le précompte immobilier s'élève à 535,42 euros :
• PI flamand : 59,55 - 20,48 = 39,07 euros ;
• centimes additionnels communaux : 39,07 × 1,125 % = 439,57 euros ;
• centimes additionnels provinciaux : 39,07 × 145,33 % = 56,78 euros.

Par conséquent, la réduction définitive pour enfants à charge s'élève ici à plus de 275,00 euros.

Nouvelles

Les travaux immobiliers effectués par un assujetti à la TVA pour le compte d’un autre assujetti à la TVA peuvent être facturés avec report de perception. Autrement dit, l’entrepreneur ne facture pas la TVA, mais le client la reprend dans sa déclaration et la déduit (dans les limites autorisées). Mais qu’en est-il si l’entrepreneur a tout de même facturé la TVA ?

Depuis le 5 mai, vous pouvez introduire votre déclaration à l’impôt des personnes physiques via l’application Tax-on-web. L’avantage d’une crise politique, c’est que les modifications en matière de fiscalité sont plutôt limitées. Par conséquent, la déclaration d’impôt ne contient elle aussi que peu de nouveautés. Quels sont les points à épingler pour 2020 ?

Une des mesures fiscales adoptées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus et qu’il nous faudra garder à l’esprit toute l’année a été annoncée le 3 avril. Il s’agit des versements anticipés pour sociétés. Afin de préserver votre position de liquidités pendant les mois de mars à mai/juin, l’avantage des versements anticipés des deux derniers trimestres a été augmenté.