Forfait voyages de service à l'étranger à partir du novembre 2017

L'indemnité forfaitaire octroyée pour les dépenses engagées pendant un voyage de service à l'étranger représente un remboursement de dépenses propres à l'employeur. Celle-ci est donc exonérée d'impôt. Le forfait admis dépend du pays dans lequel vous vous rendez. Vous pouvez vous baser sur la liste par pays publiée par le ministère des Affaires étrangères. De nouveaux montants sont applicables depuis le 22 novembre 2017.

Quelle indemnité ?

Les indemnités journalières sont censées couvrir les menues dépenses engagées pendant un voyage de service : repas, boissons, déplacements sur place. Elles ne couvrent ni les frais de transport jusqu'à votre destination ni les frais de logement. Les indemnités accordées pour ces dépenses sont payées séparément sur la base des frais réels. En d'autres termes, aucun forfait n'est dans ce cas appliqué et toutes les pièces justificatives requises (factures, tickets) doivent être conservées.

Il est fait une distinction entre deux catégories. D'une part, les agents qui relèvent de l'administration centrale (catégorie 1) et, d'autre part, les agents expatriés (catégorie 2). Le secteur privé se base sur la seconde catégorie pour le personnel qui effectue des voyages de service à l'étranger de longue durée et impliquant des séjours de plus de 30 jours et de moins de 24 mois.

Pour qui ?

Les montants forfaitaires ne sont d'application que pour les travailleurs salariés et les dirigeants d'entreprise qui exercent principalement une activité professionnelle sédentaire. Les voyages de service peuvent être occasionnels, voire réguliers, mais ne peuvent faire partie de leur activité professionnelle quotidienne normale.

Bref aperçu

Voici un bref aperçu des forfaits journaliers prévus pour les voyages dans les États voisins et les principaux pays partenaires commerciaux. Vous y trouverez les montants octroyés pour les voyages de service ordinaires et les montants moins élevés pour les voyages de service de plus longue durée (de 30 jours à 24 mois). Tous les montants sont libellés en EUR.

Australie : 105/63

Chine : 83/50

Allemagne : 93/56

France : 95/57

Grande-Bretagne : 101/61

Inde : 105/63

Italie : 95/57

Japon : 105/63

Luxembourg : 92/55

Pays-Bas : 93/56

Russie : 105/63

États-Unis : 105/63

Suisse : 105/63

Nouvelles

En tant qu'assujetti à la TVA, vous pouvez déduire la TVA ayant grevé les biens que vous avez achetés dans le but de les revendre. Si, par la suite, vous décidez de ne pas vendre ces biens, soit pour les garder pour vous, soit pour les offrir en cadeau, vous devez rembourser la TVA déduite. Il y a toutefois des exceptions à cette règle et l'une d'elles concerne les cadeaux commerciaux de faible valeur.

Le nouveau Code des Sociétés et des Associations (CSA) est entré en vigueur le 1er mai 2019. Il n'est à présent plus possible de constituer une SPRL, mais bien une SRL. La notion de capital social a elle aussi disparu. Mais que reste-t-il alors ?

Quiconque attend un remboursement de TVA du fisc doit faire preuve de patience. Un crédit de TVA n'est en principe remboursé qu'après 3 mois. Pour éviter de plonger les starters dans des difficultés financières, il a été décidé qu'à partir du 1er janvier 2020, leur crédit de TVA leur serait déjà remboursé après 1 mois durant les 2 premières années de leur existence.